Départ du Rav Acrich

Abraham Acrich - Rabbin de la Communauté d'Alfortville - ACIA
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Chers fidèles, chers amis,

Voilà près de 40 ans aujourd’hui que j’assure les fonctions de Rabbin de la communauté, c’est donc avec un attachement profond que je regarde cette part de vie qui s’est écoulée à Alfortville, et les fonctions qui sont bien plus qu’un simple travail, mais avant tout une affaire de convictions.

Être Rabbin, c’est en définitive être associé aux moments essentiels de la vie ; aux joies comme aux peines. C’est partager les bonheurs, et plus difficile, partager la tristesse des mauvaises nouvelles et des générations qui nous quittent. C’est aussi et surtout contribuer aux étapes qui forgent le développement d’une communauté, et auxquelles j’ai été très heureux de pouvoir, dans mon domaine, apporter ma contribution. C’est encore et aussi l’enseignement de la Thora ; guider les fidèles au quotidien dans leurs questionnements et leur foi, autant de sujets qui ne peuvent être traités à la légère.

Quand je me remémore les tous débuts dans le pré-fabriqués en forme de tente du 1 Rue Blanche et que je vois aujourd’hui l’essor pris par la communauté, j’éprouve de la fierté et suis très heureux du travail accompli avec les présidents qui se sont succédés, les équipes des différents comités et les fidèles. C’est sans doute parce que ce pré-fabriqué modeste rassemblait déjà la chaleur et les valeurs des premiers moments, que sur des bases solides et avec l’appui de quelques visionnaires, la communauté a pu se développer et prospérer. Nous avons grandi, et… vieillit ensemble. C’est aussi dans ces moments-là que se sont forgées des amitiés fidèles et des liens d’affection particuliers et indéfectibles, qui perdureront malgré les distances.

Alfortville est aujourd’hui un belle, une très belle communauté, c’est un travail collectif où chacun a mis du sien et de sa personne, et j’ai éprouvé un vrai bonheur à partager cette formidable aventure avec vous tous. Aujourd’hui est venu le moment difficile de passer le flambeau à un autre Rabbin qui je suis confiant, poursuivra aux côtés du Président et du comité cette belle et importante mission, et pour moi le temps de concrétiser un projet personnel avec la Alya que j’envisageais un jour de faire. Cela n’a pas été une décision facile à prendre pour moi, la responsabilité est H24, 7j/7, mais on s’y attache profondément. Cette fonction et chacun d’entre vous me manqueront, mais ce n’est pas un au revoir, car je sais que beaucoup d’entre vous viennent régulièrement en Israël et ne manqueront pas de venir me saluer. De même, je compte bien revenir de temps en temps en villégiature désormais en France.

Sachez que vous garderez dans mon cœur et celui de Chantal une place particulière, et que chaque fois que je célèbrerai les fêtes désormais, je ne pourrai m’empêcher d’avoir une pensée pour Alfortville.

Bonne route à tous, avec mon amical Chalom

Le Rabbin Albert Acrich.

Articles récents