Message important

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Mes chers amis, chers fidèles,

L’épidémie du COVID19 (Coronavirus) qui se propage actuellement dans le monde, suscite un sentiment normal et légitime d’inquiétude, pour notre santé, et surtout celle des plus fragiles, notamment les personnes âgées, les enfants, etc…

Alors, dans ces temps difficiles, le peuple d’Israël que nous sommes, doit faire preuve de retenue et de discernement.

Il semble évident que le climat de panique qui s’installe insidieusement, ne peut aider quiconque à une appréciation saine et réfléchie de la situation.

Faut-il pour autant céder à la panique ou à la paranoïa, compte tenu de ce que l’on peut entendre et lire sur les réseaux sociaux, whatsapp, etc… ??? 

Faut-il, dans un souci chimérique de protection, se couper du reste du monde et prêter une oreille favorable aux discours anxiogènes, souvent démagogiques et parfois délirants ???

Alors, que faire ?

Désigner une catégorie de personnes, plutôt qu’une autre, serait une erreur profonde et surtout très injuste, car nous sommes tous concernés !

Les activités humaines sont toutes susceptibles de propagation du virus (les usagers des transports en commun, les écoles de nos enfants, la fréquentation des grandes surfaces et des centres commerciaux et plus simplement, l’épicerie ou la boulangerie du coin).

Ce sont là quelques exemples de situations de notre quotidien où nous sommes amenés à côtoyer d’autres individus connus ou inconnus.

Alors dans cette logique, il faudrait purement et simplement tout arrêter et d’ailleurs, sans être assurés du résultat.

Mes chers amis, au risque de nous décevoir, il n’existe pas de NO MAN’S LAND, si ce n’est se barricader chez soi et pour un bon moment.

Il n’y a pas non plus de regroupements d’individus plus salvateurs ou favorables que d’autres.

De plus, les consignes de recommandations gouvernementales sont, pour certaines, étrangement démagogiques.

Pour exemple, pas de rassemblement de plus de X personnes, mais que je sache, dans les transports en commun (bus, metro, RER), les usagers sont entassés les uns sur les autres, à s’éternuer et à se tousser dessus, sous une température propice à la diffusion de n’importe quel virus ou microbe.

Et que penser des tournois de foot, où l’on permet à un bataillon de plusieurs dizaines de milliers de supporters, d’assister au match sans plus de protection.

Vu sous cet angle, on comprend mieux que déserter les lieux de rassemblements, n’est d’aucune utilité, quand il faut quand-même, conduire ses enfants à l’école, aller faire ses courses, se rendre sur son lieu de travail ou honorer ses rendez-vous professionnels, médicaux ou religieux.

Très humblement, je pense qu’il faut continuer à vivre et conduire ses affaires comme à l’habitude, avec bien sûr, les précautions élémentaires recommandées par le Ministère de la Santé (documents à se fournir à la Mairie ou sur Internet).

Chers fidèles, pensez-vous qu’il serait raisonnable d’annuler nos activités et nos festivités, et pour combien de temps ?

Il est bon de rappeler que les valeurs d’une communauté de Bné Israël, se reflète aussi dans sa capacité à rester soudés et mobilisés, contre vents et marées, pour affronter avec l’aide d’Hachem, cette pandémie.

Ce que Hamman, le Rachah, n’a pas réussi à faire, ce virus et les opinions angoissantes qu’il suscite, auraient-ils raison de notre Emounah ?

Non mes amis ! À l’approche de la fête de Pourim, tous ensemble, nous allons prier fort Hachem, afin qu’il protège son peuple en toutes circonstances, avec l’espoir d’une victoire morale, physique ou même pandémique.

Mes chers amis, comme les années précédentes, nous célèbrerons, SDV, le Micheté de Pourim, et tout ce qu’il comprend d’évènements joyeux, le mardi 10 mars, à partir de 17H30, dans les salons du Centre communautaire, avec le plus grand nombre d’entre vous.

Nous ne changerons rien à nos habitudes (concours de déguisements, orchestres, musique, danses, grand repas).

Nous sommes une communauté unie et solidaire, et si c’est une épreuve, alors, affrontons-là :

Relevons le défi de notre Emounah !

C’est là, la meilleure garantie de notre survie.

C’est pour vous et avec vous, que nous organisons toutes ces festivités, avec joie et détermination.

POURIM SAMEAH
(plus que jamais et à bientôt)

Michel OUAZANA – Président de l’Association
Rav Haviv GERMON – Rabbin de la Communauté Israélite Culturelle Israélite d’Alfortville d’Alfortville

Tél : 06.69.41.11.83

Articles récents